Smartphone ou tablette : les usages sont différents

1 avril 2019

Ils utilisent les mêmes plates-formes et permettent les mêmes fonctionnalités. Pourtant, les profils d’usage entre le smartphone et la tablette sont bien distincts, avec des conséquences sur la consommation des médias.

Nous nous sommes intéressée aux profils d’usages entre smartphones et tablettes tactiles dans et hors du foyer, en vue d’aider les concepteur d’apps à adapter leurs applications en fonction du support.

La tablette, l’arme ultime pour se rapprocher des clients

En entreprise, la tablette est très appréciée des commerciaux afin de faire aux clients une présentation de produits ou de services, que ce soit sous format texte, audio ou vidéo. D’un point de vue global, la tablette sert aussi à surfer sur internet, à gérer des commandes, à prendre des notes, à faire des devis, à gérer son agenda, à rédiger, à modifier des documents (texte ou image), etc.

Le monde de la santé apprécie de plus la facilité de nettoyage des tablettes tactiles par rapport aux PC. Dans de nombreux secteurs, la tablette est une arme ultime pour renseigner les clients, et surtout, on laisse plus facilement ce dernier manipuler une tablette qu’un smartphone ou même un ordinateur.  Cela rapproche donc les clients, ce qui explique pourquoi certains commerciaux en raffolent.

Le smartphone, un appareil plus personnel

Du côté du smartphone, outre l’usage même de la téléphonie, il y a bien sûr des points communs avec la tablette (agenda, emails, etc.). Mais son poids plus léger, son côté plus transportable et surtout sa plus petite taille rendent l’objet plus personnel. On y préfèrera donc plutôt la gestion des contacts, la prise de note (courte) et les to-do lists, l’usage GPS et des feuilles de route, la prise de photos, l’exploitation d’outils de géolocalisation, le visionnage voire stockage de données un peu plus privées et sensibles, la réservation et gestion des billets de voyage (train, avion, etc.), l’accès aux réseaux sociaux (pro ou non), la mesure de distance ou de tous types de données mesurables, etc.

Allez Lire ça aussi :   L’ascension des bots : Les machines bavardes

Pour certaines professions – pas toutes, loin de là – la tablette tactile remplace l’ordinateur portable, mais n’est en aucun cas à opposer au smartphone. L’usage peut être complémentaire voire équivalent, mais certaines personnes qui n’ont pas besoin d’appeler ou d’être appelées pourront troquer un smartphone pour une tablette pour une simple question de taille et de facilité d’usages. Entre commerciaux et techniciens par exemple, la chanson sera évidemment différente. Tout est bien qu’une question d’usages.