Toutes les semaines une nouvelle idée de campagne.

<p>Bravo, vos clients ne vont pas en revenir.</p>

Les dangers de l’hybride pour les applications mobiles

27 novembre 2018

Voulez-vous étonner et séduire vos utilisateurs en construisant une application entièrement native qui s’intègre dans la plate-forme de leur choix (Android ou iOS) ? Ou êtes-vous plutôt intéressé par adopter une approche rapide pour une application hybride qui peut être diffusée sur plusieurs plates-formes ? Bien que potentiellement plus facile à construire et à maintenir, cette deuxième stratégie risque d’entraîner une expérience utilisateur beaucoup moins idéale et avec des performances médiocres. 79% des consommateurs ne réessayeraient une application mobile qu’une ou deux fois si elle ne fonctionnait pas la première fois, seulement 16% lui donneraient plus de deux tentatives. Une mauvaise première expérience risque de décourager les utilisateurs d’utiliser à nouveau votre application.
Dans cet article, nous passerons en revue les principaux facteurs de chacune des deux approches. La performance du site web, l’expérience utilisateur, la rapidité de mise sur le marché et les cycles de publication. En examinant les principales différences entre les deux cadres de développement, en dépit de l’investissement initial plus élevé, la plupart des entreprises préféreront choisir l’application native plutôt que l’hybride sur le long terme.

Natif vs Hybride

Les avantages du natif

  • Interface native familière pour l’utilisateur
  • Plus sécurisé
  • Performance optimisé

Les avantages de l’hybride

  • Portabilité, un code unique déployable en multi-plateforme
  • De nombreux modules réutilisables
  • Développement plus rapide

Apple est contre l’hybride

Dans ces recommandations de développements (https://developer.apple.com/app-store/review/guidelines/) Apple ne se cache pas pour dire clairement (en anglais dans le texte) que je cite :

Les applications peuvent utiliser du HTML5 mais cela ne doit pas représenter le but principal de l’application.

Google déconseille l’hybride

Google, quant à lui, est beaucoup plus flexible et propose dans sa documentation pour développeur toute une section relative aux applications hybrides (https://developer.android.com/guide/webapps/) néanmoins il est bon de noté que cette section pour guider les développeurs est introduite par un paragraphe détaillant qu’il est recommandé de développer des applications natives.

Studio Connecté fait un choix

Notre point de vue sur le sujet est simple.

Si votre application est pas jetable, c’est a dire faites pour un événement ponctuel ou comme cadeau d’un jeu concours par exemple, alors la faire développer en hybride peut être acceptable. Mais si votre application a vocation a durer dans le temps alors il faut la développer en natif c’est prendre trop de risque que d’utiliser une technologie hybride.

Comme vous le voyez notre choix n’est pas basé sur les fonctionnalités de l’application mais plus sur sa durée de vie.