Toutes les semaines une nouvelle idée de campagne.

<p>Bravo, vos clients ne vont pas en revenir.</p>

Apple WWDC16 : les 4 fantastiques

24 juin 2016

Lundi 13 juin à San Francisco c’est tenu la grand-messe annuelle des développeurs iOS : la semaine WWDC16, entièrement consacrée au développement sur les 4 plateformes des produits Apple. Voici un résumé de la Keynote d’ouverture et des différentes annonces.

Une des grandes nouveautés, dans l’esprit de la présentation c’est une rationalisation des 4 territoires des 4 OS de la marque.

image04

4OS bien articulés et complémentaires

La Keynote d’ouverture était en effet linéaire, présentant successivement les nouveautés de chaque plateforme.
Aucune annonce sur des nouveautés hardware, mais une présentation inhabituellement longue (2h) sur l’ensemble des modifications de watchOS (pour l’Apple watch), tvOS (Apple TV), macOS (ex-OSX, pour les ordinateurs) et finalement une part de lion pour iOS la plateforme des iPhone et iPad.

WatchOS 3

image03

Un nouveau Système 3.0 pour les smartwatches de la marque, avec un focus important sur l’accélération des process et un vrai changement d’ergonomie qui prouve qu’Apple à vraiment étudier les comportements utilisateurs pour cette mise a jour, quitte même à remettre en cause des fondamentaux de la version 1.0.
C’est vraiment une bonne chose :
Tout d’abord les apps seront beaucoup plus rapides au lancement et beaucoup plus indépendantes de l’iPhone. On pourra également avoir un accès direct aux apps préférés avec le 2ème bouton qui auparavant était réservé aux contacts, fonction que très peu d’utilisateurs activaient au final.
Également de nouvelles possibilités de répondre aux SMS et aux messages directement sur l’écran et un système bienvenu de “panic button” envoyant directement un appel aux systèmes d’urgences internationaux ou que vous vous trouviez et indépendamment de votre forfait mobile

TvOS

image00

Quelques changements pour le système d’exploitation de l’Apple TV :
Une application transforme l’iPhone en télécommande et manette de jeu, un système d’identification unique pour gérer les abonnements multiples et une synchronisation automatique des applications chargés sur votre iPhone ou iPad.

MacOS

image01

Pour les ordinateurs à la pomme, OSX est désormais rebaptisé macOS dont la dernière version s’appellera Sierra.

Les nouveautés, sans être majeures, sont tout de même très appréciables.

  • En premier lieu un copié/collé universelle : vous copiez une image sur votre iPhone et vous pouvez la coller sur votre MacBook Pro !
    Également votre AppleWatch va être détecté par votre Mac et le déverrouiller automatiquement grâce à auto-lock.
  • Un nouveau système de stockage va permettre à votre ordinateur d’optimiser la place sur votre disque dur en déplaçant automatiquement les fichiers les moins utilisés sur iCloud tout en gardant ceux-ci accessibles.
  • et enfin, Apple Pay arrive sur Mac et en France ! Pour valider un achat sur son ordinateur, le lecteur d’empreintes digitales de l’iPhone ou le cadran de votre Apple Watch suffira pour valider l’achat.

On notera également l’arrivée de Siri sur les Mac. Plus qu’un simple portage, Siri va devenir beaucoup plus puissant, permettant de faire des recherches complexes et devenir encore un peu plus un véritable assistant personnel.

iOS 10

image05

Cette année et comme les précédentes iOS10 amène son lot de nouveautés. 2 thèmes récurrents cette année : plus d’intelligence artificielle et l’ouverture de nombreuses Apps aux développeurs tiers.

La liste des nouveautés iOS10 :

  • Siri s’ouvre aux développeurs et devient plus “intelligent” en contextualisant les demandes (voir notre article sur le machine learning)
  • Plans, l’application de géolocalisation native des iPhone va également être ouverte aux développeurs tiers et va bénéficier d’un nouveau design.
  • Home Kit va bénéficier d’une App dédiée au contrôle et au pilotage de tous les appareils domotiques : Home
  • De grosses modifications sur l’écran de verrouillages. L’iPhone se réveillera et affichera des informations dès la prise en main grâce au “raise to wake” et les appareils compatibles 3D touch vont bénéficier d’interactions rapides et de notifications étendues.
  • Photos avec être également considérablement enrichies grâce au deep learning (voir notre article) permettant un index beaucoup plus poussé de nos collections de photos, comme Google photo, mais avec une assurance de respect des données et de la vie privée que seul Apple peut offrir (voir notre conclusion)
  • Apple Music est complètement redessiné et la nouvelle interface sera “plus clair et plus simple” et quelques nouveautés seront présentes comme par exemple les paroles d’un morceau qui seront disponibles.
  • iMessage fait également partie des apps ouvertes, enfin, aux développeurs. C’est une véritable aubaine pour tous les projets à base de bots et d’interfaces conversationnelles (voir notre article sur le sujet). Apple semble également avoir compris l’avènement de Snapchat et “modernise” son application de messagerie à grand renfort d’emoticons, stickers, “rich links” etc.. Hélas une ouverture vers Android n’est pas annoncée et iMessage restera donc en vase clos d’utilisateurs iOS.
  • Les applications “natives” Apple pourront enfin être désinstallées, c’est donc la fin du dossier “vrac Apple” dans lequel la plupart des utilisateurs empilaient les apps comme “Bourse” ou “mes amis”.
  • D’autres nouveautés ont été également annoncées, mais la liste est trop longue pour un résumé. On notera également que les changements pour l’App Store, validation plus rapide des apps et marge réduite d’Apple au bout de la 2ème année sur les abonnements, ont été annoncés avant la WWDC pour éviter de surcharger les annonces.

Ce qu’il faut retenir d’un point de vue marketing.

Au delà des aspects d’ergonomie et d’usages, et de l’arrivée d’Apple Pay en France, les nouveautés annoncées à la WWDC ouvrent de nouvelles perspectives extrêmement importantes en termes de marketing numérique et de stratégie mobile.

Apple lors de cette présentation prend une posture très différente de l’approche Android : l’intelligence artificielle sera un axe de développement important, mais sans sacrifier au respect de la vie privée dans l’usage des datas nécessaire au “learning” des AI.
Apple ne faisant pas de business sur la vente de metadata et d’informations d’usage des consommateurs ils en font leur cheval de bataille contre Google et son OS Android.

Il faudra donc en tenir compte dans les développement futurs : Apple compte bien protéger les données personnelles de ses utilisateurs.
Cela peut sembler un frein au développement marketing mobile mais cela va également créer un sentiment de confiance chez les utilisateurs iOS et les rendrent plus enclins à des demandes d’information “actives et consentis”

Légalement Apple fait preuve d’une ouverture inhabituelle quant à l’accès de ses applications aux développeurs tiers, pavant ainsi une nouvelle stratégie de collaboration avec le monde du développement et ouvrant de nouvelles opportunités pour des stratégies mobiles plus intégrées au fonctionnement du coeur de son OS.

La plupart des nouveautés annoncées ici sont déjà en phase bêta pour développeurs et seront disponibles pour le public à la rentrée sur une gamme de ses produits de moins de 3 ans.